Soft Skills

Qu’est ce que sont les Soft Skills ?

 

À l’inverse des “Hard Skills” qui définissent vos compétences techniques, les Soft Skills sont vos compétences humaines, personnelles et sociales, elles se réfèrent directement à votre intelligence émotionnelle. C’est à la fois votre savoir-être et votre savoir-vivre, elles représentent votre façon de communiquer avec les autres et sont bien plus importantes dans le cadre du travail que ce que l’on peut penser.

 

L’importance des Soft Skills ?

 

Les Soft Skills peuvent faire la différence lors d’un entretien d’embauche. En effet, votre parcours professionnel et vos diplômes sont une chose importante, cependant les recruteurs s’intéressent de plus en plus aux Soft skills et à niveau d’étude égale avec un autre candidat, il pourrait favoriser ces dernières.

 

Elles sont très importantes, car elles vont permettre de définir si vous êtes quelqu’un d’efficace dans le travail en équipe, capable de tisser de bonne relation avec vos coéquipiers et vos clients. Cela ne s’arrête pas là, car ces compétences indiquent aussi si vous êtes une personne plutôt apte à évoluer et à vous adapter.C’est ce qui déterminera si il est intéressant ou non pour une entreprise de parier sur votre candidature plutôt qu’une autre.

 

C’est tout votre savoir-être qui est représenté par vos Soft skills et qui peut être déterminant que ce soit pour un entretien ou pour votre carrière au sein de l’entreprise. Vous maintiendrez plus facilement une place et de bonnes relations avec votre entreprise en fonction de ces dernières.

Réseau Soft Skills

Les Soft Skills déterminantes :

 

Le sens de la communication :

 

Il vous est demandé par là d’être facilement compréhensible que ce soit à l’oral ou à l’écrit, vous devez être capable d’expliquer efficacement vos idées. C’est d’autant plus important si vous allez être en relation directement avec les clients.

 

Adaptabilité :

 

C’est une aptitude essentielle, être toujours prêt à passer sur autre chose est nécessaire, sans se cantonner à ce qui était écrit ou dit au début dans le cahier des charges. Il faut être prêt à adapter son travail aux divers évènements qui peuvent venir le ralentir, et de ce fait être prêt à apprendre de nouvelles choses pour y parvenir. C’est une compétence importante si vous souhaitez rester longtemps dans une entreprise, votre métier risque d’évoluer dans le futur, et si vous ne suivez pas la tendance, l’intérêt qu’à l’entreprise pour vous peut diminuer.

 

L’humilité :

 

Savoir rester humble, ne pas laisser son ego prendre le dessus, il faut se rendre compte du travail et du potentiel de chacun dans l’équipe. Cela vous permettra premièrement d’apprendre de nouvelles choses, mais aussi de créer une meilleure ambiance dans l’équipe, cette compétence est en lien avec les deux du dessus.

 

Le sens de l’initiative :

 

Comme la force de proposition, il faut être capable de prendre les devants lorsque la situation se présente, et ne pas entendre seulement des directives. Ne pas hésiter à proposer ses idées, essayer d’avancer une tâche qui a été mise de côté si elle se révèle importante au final. Même s’il y a un risque que ce soit refusé ou qu’il n’y est pas plus d’intérêt que ce qu’il n’y paraît, la proposition pourrait faire apparaître de nouvelles perspectives et entraîner une réflexion sur des solutions alternatives. Dans tous les cas la proposition sera bénéfique.

 

Le travail d’équipe :

 

C’est un des éléments les plus importants pour un employeur, savoir si vous serez capable d’effectuer votre travail avec vos collaborateurs. Cela va plus loin que juste savoir entretenir de bonnes relations avec les autres, le travail d’équipe demande de pouvoir adapter son travail pour qu’il soit une pièce s’emboîtant parfaitement avec le travail des autres. Il est nécessaire de posséder une bonne communication (rapide et orientée) et une constante remise en question de soi afin d’y parvenir. Pour développer votre travail en équipe, vous pouvez essayer de pratiquer le Peer Learning, qui vous lancera dans une dynamique de partage avec vos collaborateurs.

 

L’intelligence émotionnelle :

 

Elle à la fois une cause et une conséquence de vos Soft Skills, plus ces dernières seront développées, plus votre intelligence émotionnelle le sera. C’est la représentation de votre savoir-être, des personnes avec une intelligence émotionnelle élevée auront plus facilement tendance à améliorer leurs Soft Skills avec le temps. Cependant rien ne vous empêche de développer votre intelligence émotionnelle, avec la mise en place d’une intelligence collective par exemple qui vous mettra dans un cadre où vous serez obligé de développer vos compétences relationnelles pour avancer.

 

Comment faire si l’on ne possède aucune de ces Soft Skills ?

 

Si jamais vous n’en possédez aucune parmi celles citées, ne mentez surtout pas à propos de celles-ci, vous en avez forcément d’autres qui sont peut-être plus dures à déceler. N’hésitez pas à demander à votre entourage (famille, amis…) ce qu’ils pensent de vos Soft Skills, car ceux sont eux avec qui vous vous en servez le plus souvent. Il peut être intéressant de posséder des Soft Skills moins “classiques” pour créer un peu de diversité dans l’entreprise et avoir une vraie valeur ajoutée.

 

L’honnêteté fait partie de cette liste de Soft Skills. Il n’y a aucun mal à reconnaître son manque de compétences, dans ce cas-là il est assez important de rebondir sur une autre de vos qualités que vous pourrez plus facilement mettre en avant.

 

Comment les présenter ?

 

Il peut paraître difficile de lister directement ses Soft Skills pendant un entretien d’embauche ou de les inscrire sur un CV (Bon communicant, Adaptabilité…). C’est pour ça qu’il faut privilégier les exemples, plutôt qu’indiquer juste la mention bonne capacité d’adaptation, racontez une anecdote : “Par le passé je me suis adapté à l’évolution de mon entreprise en apprenant cette technique de management”.

 

Inclure ses Soft Skills dans des exemples permet d’être plus crédible et de rassurer la personne à qui vous les présentez. Même si ces Soft Skills ne sont pas directement en lien avec le monde du travail, elle doivent quand même rester dans un cadre adulte. Si vous décidez de les placer dans votre CV, attendez-vous à ce qu’on vous demande des précisions pendant un entretien d’embauche.

 

Développer ses Soft Skills avec ChallengeMe ?

 

ChallengeMe repose sur le Peer Learning, lorsque vous participerez aux différents challenges sur la plateforme vous serez obligé de travailler en équipe, c’est une bonne méthode pour développer cette compétence. Votre travail sera présenté de façon anonyme aux autres membres de votre équipe et vous pourrez travailler ensemble à l’amélioration des différentes solutions. Les challenges permettent aussi de créer un cadre idéal pour mettre en place une intelligence collective.

 

Le savoir-être est quelque chose de très important chez ServicesYou, c’est pourquoi nous essayons avec les challenges d’installer un certain respect et une valorisation de chacun tout au long de ces derniers.

 

En conclusion :

 

Il faut être conscient de ses Soft Skills et les valoriser. Vous avez besoin de compétences techniques pour prétendre à effectuer un travail, mais votre évolution et la façon dont vous serez perçu dépendra en grande partie de vos compétences humaines. Vous pourrez toujours acquérir de plus en plus de technique, cependant il sera difficile de changer la personne que vous êtes et c’est ce qui saura vous différencier des autres.

 

Prenez le temps d’identifier ces compétences et apprenez à les mettre en avant, vous aurez toutes les clés en main pour assurer de bonnes relations professionnelles avec vos supérieurs et vos clients.